Pourquoi achète-t-on des marques ?

Chez nous les consommateurs, la recherche et l’achat de vêtements sur lesquels sont apposés des signes distinctifs comme le logo ou le nom d’une marque est très répandue, et voici pourquoi:

Nous sommes tous à la recherche de se que nous ne sommes pas, et l’achat de vêtements de marques est un des symptômes de notre vanité et de nos désires de consommation.

credit photo les-pieds-dans-la-toile.fr

Car oui le désire passe par la consommation et le port des marques est une fondation dans la société de consommation, cela fait parti des codes, on appartient et on s’intègre aux autres en portant des marques. Elles sont synonymes de bien êtres, de confiance en soi et on obtient une sorte de jouissance lors d’un achat, bref on se socialise.

La consommation est plus un désir qu’un besoin, et on parviendra à la satiété que si on entretient de désir lui même, mais le plus important n’est pas alors l’objet mais se qu’il représente.

Mais alors le vêtement primaire n’a plus la fonction de protection, mais à présent il représente l’appartenance, on se construit un look, une identité à l’aide d’objets de marque, on devient quelqu’un ou on s’identifie aux autres.

Avec les marques viennent les codes vestimentaires, fini la bataille des classes sociales, fini la politique des cols bleu? Pas vraiment, avec la marque les codes changent, et se regroupent en références, dans notre société de crise, les marques peuvent faire illusions, elles s’entrechoquent selon son appartenance sociale, elles deviennent objets de rejets par des jeunes de banlieue qui lui préférerons une marque plus en rupture et surtout moins embourgeoisée, mais cet engouement peu aussi être à l’origine de la mort d’une marque ou d’une perte de notoriété comme en à souffert Lacoste, ou Tommy Hilfiger récemment.

La marque est-elle un signe de rébellion?

 

Lorsque que l’on porte une marque de vêtements, on à le besoin aussi de ne pas faire comme la génération précédente, on choisi ses propres valeurs et appartenances, on affirme ses choix de vie.

On pourra alors comprendre pourquoi certaines marques sont alors sur le déclin ses dernières années alors qu’elles faisaient partie intégrante de la dernière décennie, prenons par exemple la marque Levi’s, qui à le plus grand mal à se donner un coup de jeunesse, car la marque de jean’s était plus celle des parents que celle de la génération actuelle.

On prendra également l’exemple d’une marque comme Damart spécialiste des vêtements chaud de nos grand parents mais totalement délaisser par nos propres parents.

Mais au finale, la marque n’est-t-elle pas juste un symbole? Un produit de manufacture que l’on achète et que l’on jette au grès des saisons?

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
This entry was posted in Marques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>